06 75 11 88 70

Le Syndrome de l'Intestin Irritable, c’est quoi?

28/05/2019

Le Syndrome de l’Intestin Irritable


 


Douleurs abdominales, constipation, diarrhée, ou une alternance des deux… et si vous souffriez du Syndrome de l’Intestin Irritable (SII)?

 

Ce syndrome fait de plus en plus parler de lui, sous diverse appellations: côlon irritable, colite chronique, colopathie fonctionnelle chronique, colite spasmodique ou trouble fonctionnel de l'intestin.

À la différence des maladies intestinales plus sérieuses, telles que la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, le SII ne cause pas d’inflammation, n’altère pas la structure de la muqueuse intestinale et n’augmente pas le risque de souffrir d’un cancer colorectal.

Les examens (prise de sang et/ou coloscopie) ne montrent aucune anomalie. C’est pourquoi le SII n’est pas considéré comme une maladie mais comme un trouble fonctionnel. 

Par contre, la douleur, la diarrhée et la constipation qu’il entraîne peuvent devenir très incommodantes.

Le SII peut aussi gêner sérieusement les activités professionnelles et sociales de ceux qui en souffrent, appauvrir leur qualité de vie et entraîner de l’anxiété et de la dépression.

Le SII touche environ 20% de la population. Les symptômes du SII peuvent disparaître pendant quelque temps pour réapparaître plus tard.

 

Quelle en est la cause?

 

La cause du SII n'est pas connue. Les anomalies de la fonction intestinale seraient généralement dues à des facteurs liés à une hypo- ou une hyper- réactivité du gros intestin et de l'intestin grêle.

Certaines situations peuvent déclencher des douleurs et de la gêne chez les personnes atteintes:

  • le stress émotionnel

  • le fait de manger;

  • les hormones féminines (chez les femmes atteintes du SII, les symptômes s'aggravent souvent pendant les menstruations);

  • l'utilisation de certains médicaments et de certains aliments (par ex. l'alcool, le chocolat, le café, les produits laitiers, le fructose, les glucides);
  • après un épisode de gastroentérite;
  • une prolifération excessive de bactéries dans l'intestin grêle.
  • une hypersensibilité viscérale
  • une augmentation de la perméabilité intestinale

 

Quels en sont les symptômes?

 

La gravité, le type et le nombre de symptômes varient beaucoup d’une personne à l’autre. Certains individus peuvent ressentir plusieurs des symptômes suivants:

  • des douleurs et des crampes au ventre, qui disparaissent souvent avec l’évacuation de gaz ou de selles.
  • de la constipation ou de la diarrhée, parfois en alternance.
  • des ballonnements et des flatulences (excès de gaz)
  • une «activité intestinale» bruyante (borborygmes).
  • un besoin parfois urgent d’aller à la selle.
  • une sensation d’évacuation incomplète des selles.
  • du mucus dans les selles.

 

D’autres symptômes pas directement reliés aux intestins, sont parfois présents. Par exemple, des maux de tête, des nausées, des brûlures d’estomac, une douleur pelvienne chronique, des maux de dos (bas du dos) et des troubles du sommeil.

 

Quand consulter?

 

Si les malaises sont nouveaux, très incommodants ou inquiétants, il peut être utile de consulter un médecin. En effet, d’autres problèmes de santé peuvent donner des symptômes similaires.

Une consultation médicale s’impose en cas de sang dans les selles, de fièvre, de perte de poids importante ou de diarrhée incontrôlable, surtout si elle survient aussi la nuit.

 

Quel traitement?

 

Il n’existe actuellement aucun traitement pour soigner un SII, car tout dépend du terrain de la personne.

La première démarche à entreprendre est d’assurer une bonne santé de l’intestin en renforçant la qualité des muqueuses et en restaurant un microbiote sain. Il est également essentiel de revoir son hygiène alimentaire et d’observer quels sont les aliments qui aggravent les symptômes. L’hygiène de vie en général est aussi à pendre en compte.

 

Le SII se distingue de la maladie Cœliaque (intolérance au gluten) et de la sensibilité au gluten. Si les symptômes peuvent être similaires, les causes et traitements sont différents.

 

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à me contacter.