06 75 11 88 70

Le curcuma ... du soleil et pas que dans l’assiette!

01/05/2018

Protecteur gastro-intestinal et puissant anti-inflammatoire, le curcuma révèle bien d'autres vertus que son simple usage alimentaire. Il soigne les troubles digestifs, apaise les douleurs dues aux gastrites et autres inflammations de l'intestin et joue un rôle protecteur pour l'estomac et le foie. Le curcuma pourrait bien s'avérer, de plus, très efficace dans la prévention de certains cancers. Son rhizome fait l'objet de recherches approfondies.



Le Curcuma est très nutritif. Condiment consommé frais en Asie du Sud-Est ou séché et pulvérisé en Inde, il contient des fibres et aussi beaucoup de vitamines: C, E, K, B1, B2, B3, B6 et B9. Mais pas de vitamine B12. Très riche en sels minéraux, en manganèse et en fer, il constitue également un très bon apport en potassium, calcium, magnésium, cuivre et zinc.



Quelques propriétés du curcuma


Stimulant : le curcuma lutte contre l'acidité gastrique en stimulant les sécrétions de mucus, il protège l'estomac (notamment des ulcères gastroduodénaux) et le foie, diminue les nausées.

Anti-inflammatoire : grâce à la curcumine, le rhizome soigne les inflammations intestinales et limite les crises douloureuses dans le cas des colites ulcéreuses. La curcumine est également efficace contre la gastrite, la pancréatite, et l'arthrite rhumatoïde, et utile dans le cas d'œdèmes post-opératoires.

Fluidifiant sanguin : le curcuma aide à traiter les problèmes circulatoires et, en conséquence, à réduire les risques d'attaque d'apoplexie et de crise cardiaque, les douleurs menstruelles.

Antioxydant : le curcuma est utilisé dans la prévention du vieillissement des cellules.

Problèmes dermatologiques : eczéma, mycoses, psoriasis, acné

La curcumine, l’un de ses composants principaux, pourrait grandement contribuer à la prévention des cancers. Cela s’explique par la capacité de cette molécule à lutter contre le stress oxydatif – responsable de la dégénérescence cellulaire – mais aussi contre l’inflammation qui, lorsqu’elle est chronique, entraîne des dysfonctionnements immunitaires et métaboliques en chaîne. Deux situations qui sont étroitement liées à l’apparition et au développement des tumeurs.


Focus sur la fonction digestive


Le curcuma favorise le processus digestif, régule la flore intestinale, atténue les risques de gastrites et d’ulcères, protège le foie, améliore la digestion des corps gras et des sucres et augmente la sécrétion de bile. Il est dès lors particulièrement recommandé en cas de difficultés digestives, de colite, de coliques, de prise d’antibiotiques irritants, de brûlures d'estomac, de gaz et de ballonnements. Et il aide aussi à faire baisser le mauvais cholestérol.

Une de ses propriétés recherchées est sa capacité à lutter contre une bactérie pathogène appelée Helicobacter pylori, qui vit dans l’estomac et s’y rend responsable de l'ulcère gastroduodénal. Les dernières études en attestent.

En outre, il serait également efficace pour combattre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, notamment d’origine auto-immune: le syndrome du côlon irritable, mais aussi la maladie de Crohne et la rectocolite hémorragique.


Précautions d'emploi du curcuma


Si le curcuma n'a jamais présenté d'effets nocifs, par mesure de précaution, une consommation à hautes doses est déconseillée aux femmes enceintes. Par ailleurs, toujours à forte dose, le curcuma peut provoquer une irritation des muqueuses. Les personnes souffrant d'ulcère gastrique doivent donc l'utiliser avec précaution.

Le curcuma est contre-indiqué en cas d'obstruction des voies biliaires, par des calculs par exemple.

Comme tous les anti-inflammatoires, le curcuma peut voir ses effets multipliés par la prise, en même temps, d'autres plantes ayant les mêmes propriétés. Pour une meilleure absorption de la curcumine, on peut associer le poivre noir et le gingembre au curcuma. En effet, notre intestin peine à capter les molécules de curcumine, trop volumineuses et trop facilement éliminées par notre métabolisme. De sorte que notre santé n’en profite guère. Le poivre et notamment la pipérine qu’il contient permet de décupler notre capacité à profiter des vertus du curcuma. C’est ce que l’on appelle sa biodisponibilité.

Interactions avec des médicaments: Le curcuma peut multiplier les effets de médicaments anti-inflammatoires.

Le curcuma existe sous plusieurs formes galéniques: capsules, gélules, solution hydro-alcoolique, teinture mère. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Pensez à toujours signaler vos traitements en cours.


Infos pratiques

Actualités

Offre du mois de MAI

SEN DO SHIATSU

Le 26 Mai, c'est la fête des Mamans!

Une idée: le Bon Cadeau!

Les vertus du vinaigre de pommes

Un condiment aux multiples bienfaits...

Gérer mon stress?... Une solution!

Apprendre à gérer mon stress au quotidien...

3 bonnes raisons pour faire un Bilan de Santé Naturopathique

Le Bilan de Santé Naturopathique, c'est quoi?

A la rentrée... une cure de magnésium!

Le magnésium … ou comment entretenir ma vitalité !

Le mouvement, c’est la vie!

Nombreux sont les bienfaits d'une pratique sportive régulière

Le sel, ami et... ennemi

Le sel, indispensable, mais attention à son excès

Le curcuma ... du soleil et pas que dans l’assiette!

Le curcuma révèle bien d'autres vertus que son simple usage alimentaire...

NOUVEAU... L’Accompagnement Mieux-Être

L'alliance de l'art du touché et de l'écoute active

Pamplemousse et médicaments, un cocktail détonant!

Attention à l'association du pamplemousse et de certains médicaments

Jus de citron le matin, le geste santé malin!

De quoi commencer votre journée avec vitalité!

>> Voir toutes les actualités


Contact
Suivez-moi